Cérémonie près du monument Stalag 369

Le 22 novembre 2019, le Consulat Général de France à Cracovie a organisé la cérémonie à l’occasion de l’anniversaire de l’Armistice de 1918 et de l’hommage aux prisonniers du Stalag 369 qui s’est déroulée au square Général de Gaulle. Le Maire Adjoint Bogusław Kośmider et le Viceprésident du Conseil Communal de Cracovie Rafał Komarewicz ont participé à cet événement. 

Cérémonie près du monument Stalag 369
Photos CRACOVIE VILLE OUVERTE SUR LE MONDE

Le Consul Frédéric de Touchet a souligné que le motif majeur d’avoir organisé cette cérémonie est l’hommage aux milions de victimes de la Première guerre mondiale, appelée le suicide de l’Europe. On a mentionné les mérites du Maréchal Ferdynand Foche et de Général de Gaulle qui soutenaient les créateurs de l’indépendance polonaise, ainsi que des institutions qui ont contribué à la construction de la paix dans le monde : l’OTAN, l’OSCE, l’Union Européenne qui «est née du désir de la réconciliation de la France et de l’Allemagne, dans l’esprit de l’ouverture et du partenariat (…) et nous a garanti 62 ans de la paix, du développement et de la coopération, (…) en diffusant des valeurs de l’Europe, en respectant en même temps la diversité de ses membres. Face aux menaces – dans le domaine climatique et liés aux conflits – les pays communautaires «ne cachent pas la tête dans le sable, en résignant de la passivité (…) et en tenant à assurer sur sa souveraineté, afin de ne pas compter uniquement sur la bonne volonté de ses alliés. C’est une grande leçon du Général de Gaulle qui a fait le choix de l’indépendance stratégique. Cette ambition doit nous motiver en commun, dans l’esprit de la responsabilité, de la coopération et du respect de nos valeurs communes. C’est le meilleur homage que l’on peut rendre à tous qui sont morts pour notre liberté».  

Le Viceprésident Rafał Komarewicz a rappelé que l’anniversaire ainsi célébré est la fête en l’honneur de gens qui luttaient pour la liberté et la démocratie. Cracovie a gardé leurs mérites en mémoire, entre autre en restaurant le monument sur le terrain de l’ancien camp Stalag 369, en nommant l’une des rues cracoviennes avec le nom du Maréchal Ferdynand Foche et l’une des places – avec le nom du Général Charles de Gaulle. «Nous devons, en tant que Polonais, rappeler que plus de 1,5 milions soldats français ont péri pendant la Première guerre mondiale pour que nous puissions, après 123 ans, récupérer l’indépendance», nos deux nations partagent les mêmes valeurs, c’est pourquoi nous devrions coopérer dans le domaine culturel, social, économique, pour leur bonheur.

Le Capitaine Włodzimierz Wolny, représentant les combattants, a fait un appel aux jeunes de garder en leur mémoire cette histoire dont le témoin est le terrain qui constitue actuellement le lieu de la cérémonie annuelle.  

Voir l’étiquette
Auteur: Kinga Stoszek
Dispositif de publication: Otwarty na świat FR
Voir aussi
Représentations étrangères à Cracovie